Archives du blog

dimanche 21 janvier 2018

Bonne et heureuse nouvelle année !




La maison sylvestre vous présente
 ses meilleurs voeux !
 
C'est promis ! Nous essaierons d'être plus prolixes...écrire et décrire...rendre compte...
conter, raconter...

En 2017, il a fallu quitter la précédente maison pour celle-ci, toujours en chantier ! S'organiser, monter la caravane pour l'été, faire le jardin, recevoir aussi la famille, les amis... 
Beaucoup de travail, dehors, dedans...

Aujourd'hui, nous apprécions la chaleur du poêle à bois. Notre salle de douche du rez de chaussée est terminée. Quant à l'aménagement de la cuisine, il est en voie d'achèvement. Depuis peu, nous avons délaissé notre vieille gazinière du sous-sol pour une plaque cinq feux flambant neuve !!!  

Il faut déjà s'activer à l'étage, finaliser l'isolation...

Patience, patience, les photos des dernières réalisations ne vont pas tarder !



lundi 20 novembre 2017

Coq ou poule

Nous sommes perplexes ! 
Après la disparition brutale de notre Gino, un coq d'exception, tué sans doute par un chien de chasse, un dimanche de septembre où nous étions absents, nous avons donc acheté un nouveau coq, différent, très gentil aussi, prénommé Marchello.


Le voici



 Et puis, on s'est dit que deux poules supplémentaires seraient les bienvenues au poulailler !
Nous avons donc accueilli en même temps Simone et Gisèle, deux demi-naines.
Et c'est là que nous avons un doute sur l'élégante Gisèle dont le plumage a curieusement évolué en quelques semaines. 

Poule ou Coq ? 
On attend votre avis !!!


Voici Gisèle, au magnifique plumage. On a acheté une poule mais n'est-ce-pas un coq ?

En arrière-plan, la Simone, déjà bien dodue.

dimanche 19 novembre 2017

Finition des sols

La pose des 55 m2 de parquet n'a pas été simple. Du fait de l'abattage des anciennes cloisons et de la nouvelle configuration des pièces, il a fallu égaliser les sols, trop hauts par endroits et pas assez à d'autres. Un travail pénible mais incontournable !
Une fine couche de ré-agréage a lissé l'ensemble avant la mise en oeuvre du parquet. Nous l'avons choisi en chêne blanchi, avec des lames larges de 18 cms.


La suite en images...






Voyons maintenant la pose du parquet à joint rompu.



Double encollage (au sol et sur les lames) avant la pose. Les lames sont prélablement sciées aux bonnes dimensions.


L'utilisation du maillet facilite la mise en place des lames.



Ces briques, qui à terme, feront l'entrée du jardin ont trouvé leur utilité. Elles permettent le temps du séchage une meilleure adhésion des lames au sol.
Fin de la première journée ! PAUSE !!!

 

Abri bois construction expresse

Aujourd"hui, nous avons décidé de débiter le bois abattu deux ans auparavant 
afin de le stocker près de la maison.

Mais toujours point d'abri construit à ce jour !
Qu'à cela ne tienne ! En route pour la ville voisine à la recherche de palettes, vite trouvées.
Assemblage, vissage et couverture ont été réalisé en 1/2 heure.
Et voilà nos bûches bien au sec, dans un endroit ventilé, à proximité de notre habitat, le tout sans rien dépenser!







 

Comment peindre ses radiateurs en fonte

L'automne est là et l'hiver approche. Bien que nous ayions opté pour un poele à bois, nous avons toutefois décidé de garder l'installation de chauffage central existente.
Les radiateurs ont donc été déposé, nettoyé et repeint sans peine grâce à un système simple et efficace!

Mode d'emploi en images.

 

 

Un trépied composé de trois tasseaux de récupération qui trainaient sur le chantier ont fait l'affaire. Une vis longue traverse le tasseau supérieur et rentre dans le radiateur (à l'emplacement de la tuayterie) pour le maintenir.











Et en voilà un de terminé !

jeudi 19 octobre 2017

Jour de fête

Et oui, depuis quelques jours, c'est la fête à la maison.

LA DOUCHE EST OPéRATIONNELLE !!! 

Fini les shampoings à l'eau fraîche du tuyau d'arrosage dans le jardin !
Fini les allers retours chez les amis qui gentiment nous laissaient la clé pour profiter de leur salle de bain
Le bonheur tient à peu de chose...
En plus, le résultat est conforme à nos attentes : beau et fonctionnel.





samedi 26 août 2017

Carrelage

Au départ, nous avions l'intention de garder les sols d'origine, au moins le parquet en chêne. Réflexion faite, nous avons choisi de tout enlever;  Plus simple et plus homogène.
Des heures passées à genoux, non pas à implorer la Madone, mais à manier le marteau piqueur et les burins, avant d"évacuer le tout vers la déchéterie !


Le carrelage, identique dans la cuisine et le couloir,  résistait bien aux assaults du marteau piqueur

ET APRèS ?

Est venu le temps du réagréage. Toute la surface devait être au même niveau. Une chappe a été coulé dans la future cuisine.
La chappe de la cuisine

Les trous laissés au sol lors de la démolition des cloisons sont rebouchés.

ET APRèS ? 

On fait la pause avant d'entamer la pose !

Les carreaux (30 cms x 60 cms) sont de couleur "pierre". Afin d'optimiser la pose, mon mari a trouvé ce système de "perfect level", où après avoir encollé le sol et le carreau, il insère à l'aide d'une pince des petits triangles qui assurent un niveau parfait.



Zoom sur ces coins noirs. Après séchage, on les récupère et on casse la partie supérieure des clips verts. Rapide et efficace.

 

 ET APRèS ?

Il ne reste plus qu'à faire les joints...et à nettoyer !

Les joints sont fait à la chaux

On gratte le surplus de joint avec la spatule.

On nettoie

 ET APRèS ?

C'est fini ! On peut passer à autre chose...